LA TRIBUNE DE GENEVE - 11 octobre 1979
Paris aux quatre vents, Cris et Chuchotements, Tapage et douceurs

Trois cents mètres de queue aux Champs Elysées pour « Apocalypse Now ». La police canalise la foule. Trois heures plus tard, les gens sortent de la salle obscure hébétés, choqués, défaits. Le spectacle coup de poing. Quelle chance le tonitruant laisse t-il au murmure ? Il ne dépend plus de nous que nous allions aux ruisseaux, aux zéphyrs, nous ne les entendons plus. Même en produisant des chefs-d’œuvre, une époque se condamne en bannissant du registre la voix des anges. Un autre Ronsard qui viendrait aujourd’hui avec des roses et de l’herbette passerait inaperçu. Le tapage, l’excès, la surenchère. En face de Jack Pollock dont l’œuvre est exposée au Musée d’art moderne de Paris, l’expressionnisme d’un Kandinsky fait figure de bluette. Que dire alors du tendre Turlure qui, témoin renversé de son temps, confie aux fondus de ses plus fins pinceaux, le soin de susciter sa nymphe éternelle des eaux et des rochers ? C’est une peinture d’âme, qu’il faut voir, les oreilles bouchées sur le tapage de Paris. Un fantastique intérieur qui, alors s’insinue, devient nôtre. (Galerie Monade – Paris). Louis-Albert ZBINDEN

AVERTISSEMENT
Toutes les images contenues dans ce site web sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'atiste et la Société d'Auteurs ADAGP. Par conséquent, aucune de ces images ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Jean-Luc TURLURE sous peines de sanctions pénales

Copyright 2010- JL. Turlure